Alertes

Recherche d’un déficit en DPD avant traitement par 5-FU ou capécitabine par voie parentérale : rappel important

Publié le

La recherche d’un déficit en dihydropyrimidine déshydrogénase (DPD) doit être effectuée obligatoirement AVANT toute initiation d’une chimiothérapie par les fluoropyrimidines (5-fluorouracile dit 5-FU, ou capécitabine et ses génériques) par voie parentérale. Ce dépistage conditionne la prescription et la délivrance.

La dihydropyrimidine déshydrogénase est une enzyme indispensable à l’élimination du 5FU ou de la capécitabine. Un déficit total (0.01 à 0.5 % des patients) ou partiel (3 à 5 % des patients) peut entraîner un surdosage potentiellement mortel.

Dès 2018, le dépistage du déficit en DPD par mesure de l’uracilémie est recommandé par la HAS et l’INCA. En 2019, il est rendu obligatoire avant tout traitement par 5-FU ou capécitabine. Cependant, ces dépistages sont encore trop souvent effectués après ou le jour de l’initiation de la chimiothérapie.

Il convient donc de rappeler aux professionnels de santé les recommandations et conditions de prescriptions et délivrance :

1- Réalisation d’un dosage de l’uracilémie chez tout patient avant la 1ère dose d’une chimiothérapie à base de 5-FU ou capécitabine ou chez tous ceux ayant déjà été traités mais sans recherche préalable de déficit en DPD.

2- Un déficit total en DPD (uracilémie ≥ 150 ng/ml) contre-indique l’utilisation des fluoropyrimidines.

3- Un déficit partiel (uracilémie entre 16 et 150 ng/ml), nécessite une adaptation de la posologie.

4- La mention « résultats uracilémie pris en compte » doit être notifiée sur l’ordonnance par le médecin prescripteur.

5- Si la mention « résultats uracilémie pris en compte » n’apparaît pas sur l’ordonnance, le pharmacien ne doit pas délivrer le médicament et en informer le prescripteur.

Enfin, il convient de rappeler la nécessité d’organiser le prélèvement afin que la durée d’obtention du résultat n’excède pas 10 jours.

Pour aller plus loin :

medicaments-a-base-de-5-fluorouracile-voie-parenterale-capecitabine-tegafur-et-flucytosine-recommandations-europeennes-concernant-la-recherche-du-deficit-en-dihydropyrimidine-deshydrogenase-dpd - Site de l'ANSM

Retour

Les alertes