Brèves

Bon usage des collyres et des pommades ou gels ophtalmiques

Publié le

Certains médicaments sont utilisés comme traitements locaux des yeux (antiseptiques, antibiotiques, anti-inflammatoire, anti-glaucomateux ou autre, …). Il en existe deux grands types :

  • Le collyre administré dans l’œil sous forme de gouttes ;
  • La pommade ou le gel ophtalmique à appliquer au bord interne de la paupière inférieure de l’œil.

Leur administration n’est pas toujours facile. Aussi, il est important de réaliser les bons gestes afin de garantir leur efficacité et leur sécurité d’utilisation. Pour cela, voici quelques éléments à connaitre :

A. Le bon médicament :

Vérifier la prescription médicale ainsi que le nom et le dosage du médicament (collyre, pommade ou gel) que vous avez en main afin de vous assurer d’utiliser le bon produit, surtout si plusieurs collyres vous ont été prescrits. En effet, de nombreux collyres se ressemblent.

B. La compatibilité avec les lentilles de contact :

Si vous portez des lentilles, vérifiez avant toute utilisation de votre collyre, pommade ou gel ophtalmique si celui-ci est compatible avec leur port.

C. La conservation :

Comme pour tout médicament :

  • Vérifier la date de péremption ;
  • Conserver le hors de portée des enfants ;
  • Conservez de préférence l’emballage et la notice pendant toute la durée de votre traitement.

Plus spécifiquement pour les collyres, pommades ou gels ophtalmiques :

  • Attention, certains collyres doivent être conservés au réfrigérateur. Ne mettez pas tous les collyres au réfrigérateur mais uniquement ceux pour lesquels la notice le précise.
  • Tant que le flacon n’est pas ouvert, son contenu est stérile, c’est-à-dire qu’il ne peut y avoir aucun germe présent à l’intérieur.
  • Avant d’ouvrir le flacon, vérifier sur l’emballage ou sur la notice la durée de conservation du flacon ouvert (15 à 28 jours selon les collyres).
  • S’il s’agit de dosette uni-doses, jeter toujours la dosette après utilisation. Même si elle n’est pas vide, ne la conservez pas pour la prochaine administration. En règle générale, lors de l’administration, une dosette contient une quantité suffisante pour traiter les deux yeux si cela est prescrit.

Astuce : Pensez à écrire la date d’ouverture du flacon / tube sur la boite ou de préférence sur le flacon directement. Vous saurez ainsi jusqu’à quand vous pourrez l’utiliser.

D. Règles d’hygiène :

Afin d’éviter de contaminer le flacon / tube et de risquer d’introduire des germes dans votre œil il est important de respecter ces quelques règles d’hygiène :

  • Lavez-vous les mains avec du savon puis séchez les, avant et après chaque administration du traitement.
  • Quand le flacon / tube est ouvert, veillez à poser le bouchon sur une surface propre.
  • Veillez à ce que l’embout du flacon / tube n’entre pas en contact avec votre peau, oeil, paupières, cils ou avec une autre surface. Cela risquerait de contaminer le flacon / tube entier.
  • Il convient d’utiliser un flacon / tube par personne traitée. Ne partager pas vos flacons / tubes.

E. Les bons gestes d’administration :

Administration des collyres, pommades ou gels ophtalmiques en 6 étapes

1 - Se laver les mains avec du savon et les sécher.

2 - Si besoin, nettoyer l’œil avec une compresse humide.

3 - Inclinez légèrement la tête en arrière et regarder vers le haut.

Astuce : Pour plus de confort, vous pouvez vous placer devant un miroir. Si cette méthode ne vous convient pas vous pouvez également vous allonger tranquillement et regarder le flacon.

4 - Avec l’index, abaissez la paupière inférieure de l’œil de manière à créer une petite « poche ».

5 - Approchez l’embout du flacon ou du tube de votre œil et déposez le nombre de gouttes de collyre prescrites (ou l’équivalent d’un grain de riz de pommade ou de gel) au niveau du cul-de-sac conjonctival (au centre et à l’intérieur de la paupière inférieure). Si vous tremblez, n’hésitez pas à prendre appui avec votre main sur votre front.

Attention à ce que l’embout du flacon ne touche pas l’oeil, les paupières ou les cils.

Dans certains cas la pommade ou le gel doit être appliqué sur le bord interne de la paupière inférieure. Dans ce cas, réalisez l’application sur le bord interne de la paupière en allant de l’intérieur vers l’extérieur de l’œil. Veillez à ce que l’embout du tube ne touche pas la paupière.

6 - Fermer doucement les paupières sans appuyer sur l’œil. Appuyer légèrement avec votre doigt au niveau du canal lacrymal (sur le coin interne de l’œil, proche du nez) pendant 30 secondes. Cela va permettre au produit de bien se répartir sur l’œil en évitant qu’il ne s’écoule vers le nez et la gorge.

Dans le cas des pommades ou des gels, masser doucement la paupière inférieure.

Si besoin, essuyer l’excès de collyre qui aurait coulé sur la joue à l’aide d’une compresse. N’essuyer pas l’œil directement.

Pensez à bien refermer le flacon / tube et à vous relavez les mains après administration.

N’hésitez pas à demander l’aide d’une autre personne si l’administration est trop compliquée. Cette personne devra alors respecter les mêmes règles d’hygiène générales et les 6 étapes d’administration.

A savoir :

intervalle de 15 minutes entre 2 traitements différents par voie oculaire pour éviter une diminution de l’absorption par « trop plein ».

En cas d’association d’un collyre et d’une pommade ou d’un gel, terminez par la pommade ou le gel.

Chez les enfants :

  • Veillez tout particulièrement à ne pas dépasser les posologies maximales recommandées dans un intervalle de temps donné ;
  • Après administration, appuyez légèrement sur l’angle interne de l’œil pendant une minute pour fermer le canal lacrymal ;
  • Essuyer sur la joue de l’enfant l’excès de collyre qui s’y écoule afin d’éviter tout risque d’ingestion, de limiter les effets indésirables, et, tout particulièrement chez le prématurée de prévenir le risque de passage à travers la peau.

En savoir plus…

Retour

Les alertes

Quizz

  • Qu'est-ce que la pharmacovigilance ?

    • ​Ensemble des activités permettant la surveillance des pharmacies
    • ​Ensemble des activités permettant la surveillance des effets indésirables médicamenteux
    • ​Ensemble des activités permettant la recherche de nouveaux médicaments
    • Vrai ! Faux !

      La pharmacovigilance est l'activité consistant à enregistrer et évaluer les effets secondaires résultant de l'utilisation des médicaments.

  • Vous avez pris un médicament et vous présentez une manifestation anormale comme par exemple une réaction cutanée. Pensez-vous qu’il peut s’agir d’un effet indésirable ?

    • Oui
    • Non
    • Vrai ! Faux !
  • Le traitement hormonal de la ménopause

    • Doit être réévalué tous les ans
    • Expose à un risque de thromboses veineuses et/ou artérielles
    • Doit être instauré avant l'arrêt complet des règles
    • Expose à un risque de cancer du sein et/ou de l'utérus
    • Vrai ! Faux !

      Le traitement hormonal de la ménopause ne doit pas être instauré avant l’arrêt complet des règles