Risque d'entéropathies sévères lors d'un traitement par olmésartan

L’olmésartan, antihypertenseur antagoniste des récepteurs de l’angiotensine II dit ARA II, peut entrainer des entéropathies graves, c’est-à-dire des atteintes de l’intestin se traduisant par une diarrhée chronique sévère avec malabsorption et perte de poids. Ces entéropathies peuvent survenir plusieurs mois, voire plusieurs années après le début du traitement.

De nouvelles données confirment que cet effet n’est pas un effet de classe, mais un effet propre à l’olmésartan. Pour les autres sartans (candésartan, éprosartan, irbésartan, losartan, telmisartan et valsartan), ce risque n’a pas été retrouvé.

Revenir

Ajouter un commentaire

Cet espace vous permet de nous adresser un commentaire sur le contenu de cette page d’information.
Merci de ne pas utiliser cet espace pour déclarer un effet indésirable ou poser une question. Pour cela, des formulaires sécurisés sont dédiés : déclarer un effet indésirable ou poser une question.