Valproate et dérivés : rappel de l'échéance du 31 décembre 2015 relative à la mise en application des nouvelles conditions de prescription et de délivrance

 

Pour rappel, le 26/05/2015, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annoncait un renforcement des conditions de prescription et de délivrance des médicaments à base de valproate de sodium (ou acide valproïque et dérivés, divalproate de sodium et valpromide) (voir l'alerte "Valproate et dérivés : un accord de soins obligatoire entre les médecins spécialistes et chaque patiente en âge de procréer").

Ces spécialités ne doivent pas être prescrites chez les filles, adolescentes, femmes en âge de procréer et femmes enceintes, sauf en cas d'inefficacité ou d'intolérance aux alternatives médicamenteuses.

Après le 31 décembre 2015, aucune délivrance de ces spécialités ne pourra être faite aux patientes sans présentation :

  • de la prescription initiale annuelle faite par un spécialiste (désormais réservée aux spécialistes en neurologie, psychiatrie ou pédiatrie) ;
  • du formulaire d'accord de soins signé.

Les patientes en âge de procréer ou susceptibles de l'être un jour et actuellement traitées par ces spécialités doivent donc consulter un médecin spécialiste dans les meilleurs délais (si cela n'a pas déjà été fait), afin qu'il réévalue la nécessité du traitement et qu'il leur fasse signer un accord de soins en cas de maintien de ce dernier.


En savoir plus…

Revenir

Ajouter un commentaire

Cet espace vous permet de nous adresser un commentaire sur le contenu de cette page d’information.
Merci de ne pas utiliser cet espace pour déclarer un effet indésirable ou poser une question. Pour cela, des formulaires sécurisés sont dédiés : déclarer un effet indésirable ou poser une question.