Metformine et risque d’acidose lactique en cas d’insuffisance rénale

La metformine est le traitement médicamenteux de référence du diabète de type 2. Elle entre dans la composition de nombreuses spécialités : Glucophage®, Stagid®, Eucreas® (associée à la vildagliptine), Janumet® et Velmetia® (associée à la sitagliptine), Glucovance® (associé au glibenclamide), Komboglyze® (associée à la saxagliptine), toutes commercialisées en France.   

En 2016, une évaluation européenne a permis de démontrer les bénéfices de la metformine chez les patients atteints d’une insuffisance rénale modérée. Aussi, la contre-indication initiale de ces médicaments en cas d’insuffisance rénale modérée a été supprimée. Attention, la metformine reste toujours contre-indiquée chez les patients souffrant d’une insuffisance rénale sévère.

Pour déterminer si le patient présente une insuffisance rénale, le médecin prescrit une prise de sang et demande une analyse du Débit de Filtration Glomérulaire (DFG). La mesure de ce DFG permet d’évaluer le stade de l’insuffisance rénale et donc la capacité du rein à éliminer de l’organisme certains médicaments ou leurs produits de transformation, appelés métabolites.

- Si le DFG est compris entre 30 et 60 ml/min, l’insuffisance rénale est considérée comme modérée.
- Si le DFG est inférieur à 30 ml/min, l’insuffisance rénale est considérée comme sévère.

La metformine expose à un risque très rare d’acidose lactique, et particulièrement en cas d’aggravation de l’insuffisance rénale. C’est pourquoi, il est rappelé aux patients traités par ce médicament, d’être attentifs aux symptômes suivants :

  • Vomissements,
  • Crampes musculaires,
  • Douleurs abdominales,
  • Difficultés à respirer,
  • Sensation générale de malaise associée à une fatigue,
  • Hypothermie,
  • Diminution du rythme cardiaque,

Ces signes peuvent traduire la survenue d’une acidose lactique. Il convient donc de consulter immédiatement votre médecin. 

Par ailleurs, il est important de respecter les posologies prescrites par votre médecin.

Il est également nécessaire de le consulter régulièrement pour contrôler votre fonction rénale. En effet, il est recommandé d’effectuer un contrôle de la fonction rénale :

- au moins 1 fois par an chez les sujets dont la fonction rénale est normale.
- tous les 3 à 6 mois chez les patients dont l’insuffisance rénale risque de progresser et chez les patients âgés.

Enfin, il convient de rappeler qu’une interruption temporaire de traitement par metformine est requise en cas :

- d’administration de produits de contraste iodé
- d’une intervention chirurgicale sous anesthésie générale, rachidienne ou péridurale 

En savoir plus...

Point d'information de l'ANSM (29/01/2018)

Revenir

Ajouter un commentaire

Cet espace vous permet de nous adresser un commentaire sur le contenu de cette page d’information.
Merci de ne pas utiliser cet espace pour déclarer un effet indésirable ou poser une question. Pour cela, des formulaires sécurisés sont dédiés : déclarer un effet indésirable ou poser une question.