Lariam® et troubles neuropsychiatriques

Le Lariam® (méfloquine) est un médicament utilisé en traitement préventif et curatif du paludisme. Dans le cadre de la prévention antipaludique, il n’est à envisager qu’en dernière intention, après les autres traitements préventifs (Malarone® (association atovaquone/proguanil) et le Doxypalu® (doxycycline)) et que si le bénéfice est jugé par le médecin prescripteur comme étant supérieur aux risques.

En 2017, à la suite d’une réévaluation du profil de sécurité de la méfloquine au niveau européen, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a conclu que le rapport bénéfice/risque du chlorhydrate de méfloquine n’était pas modifié. 

Toutefois, il convient de rappeler que le Lariam® peut être responsable d’effets indésirables graves de type psychiatrique tels que changement d’humeur, cauchemars, insomnies, anxiété, dépression voire agitation ou confusion mentale mais également paranoïa, hallucinations ou psychose. Ces symptômes peuvent survenir jusqu’à plusieurs mois après l’arrêt du traitement. Ce médicament est d’ailleurs contre-indiqué comme traitement préventif chez les patients présentant ou ayant présenté des troubles psychiatriques (dépression, anxiété généralisée, idées suicidaires,…) ou des antécédents de convulsions.

En cas de survenue de troubles neuropsychiatriques ou de modification de l’état mental au cours du traitement par Lariam®, les patients doivent immédiatement arrêter leur traitement et consulter leur médecin traitant afin qu’un traitement de prévention antipaludique alternatif leur soit prescrit.

Ces effets indésirables neuropsychiatriques sont notamment rappelés dans une brochure à destination des professionnels de santé et une carte de surveillance patient, présente dans la boîte du médicament.

En savoir plus…

Point d’information de l’ANSM – 25/05/2018

Documents à télécharger : 

Revenir

Ajouter un commentaire

Cet espace vous permet de nous adresser un commentaire sur le contenu de cette page d’information.
Merci de ne pas utiliser cet espace pour déclarer un effet indésirable ou poser une question. Pour cela, des formulaires sécurisés sont dédiés : déclarer un effet indésirable ou poser une question.