Rétinoïdes : mise à jour des informations sur la tératogénicité et les troubles psychiatriques

L’Agence Européenne des Médicaments (EMA) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) renforcent les informations sur la tératogénicité et des troubles psychiatriques liés aux rétinoïdes.

Ces médicaments sont notamment utilisés en dermatologie ou en cancérologie et sont administrés par voie orale ou par voie cutanée (dite topique).

Pour ce qui est de la tératogénicité :

Les rétinoïdes oraux sont particulièrement préjudiciables au fœtus et à l’enfant à naître. Ils ne doivent en aucun cas être utilisés pendant la grossesse.

Chez toutes les femmes en âge de procréer, ils doivent être utilisés selon des conditions spécifiques (définies dans le « Programme de Prévention des Grossesses »).

Discutez des risques avec votre médecin qui pourra vous remettre des documents éducationnels actualisés.

Par mesure de précaution, les rétinoïdes topiques sont également contre-indiqués chez les femmes enceintes ou qui planifient une grossesse.

En ce qui concerne les troubles psychiatriques :

Il a été relevé, à de rares occasions, des cas de dépression, d’anxiété ou de changements d’humeur chez des patients traités par rétinoïdes oraux.

Il convient donc d’être attentifs aux changements d’humeur ou aux signes de dépression qui pourraient survenir lors d’un traitement par rétinoïdes oraux. Une prudence particulière s’impose pour les personnes ayant des antécédents de dépression.

Si ces symptômes apparaissent, consultez votre médecin.

En savoir plus

Actualité ANSM (27/12/2018)

Revenir

Ajouter un commentaire

Cet espace vous permet de nous adresser un commentaire sur le contenu de cette page d’information.
Merci de ne pas utiliser cet espace pour déclarer un effet indésirable ou poser une question. Pour cela, des formulaires sécurisés sont dédiés : déclarer un effet indésirable ou poser une question.