Xeljanz : respecter la dose autorisée

La spécialité Xeljanz (à base de tofacitinib) est indiquée, seule ou en association avec le méthotrexate (MTX), dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde active, modérée à sévère chez les patients adultes ayant présenté une réponse inadéquate ou une intolérance à un ou plusieurs traitements de fond antirhumatismaux. La dose autorisée dans cette indication est de 5 mg, deux fois par jour.

Deux autres indications existent. L’une pour le traitement du rhumatisme psoriasique à la dose de 5 mg, deux fois par jour. L’autre pour le traitement de la rectocolite hémorragique à la dose de 10 mg, deux fois par jour.

Une étude portant sur ce médicament a été réalisée chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde âgés de plus de 50 ans et présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (HTA, hypercholestérolémie, diabète, ATCD de maladie coronarienne, tabagisme actif…). Elle compare la tolérance du tofacitinib 5 mg x 2/j et du tofacitinib 10 mg x 2/j avec un anti-TNFα.

Les résultats préliminaires de cette étude montrent une incidence globale cinq fois plus élevée d’embolie pulmonaire chez les patients traités par tofacitinib à la posologie 10 mg x 2/j par rapport aux patients traités par anti-TNFα et environ 3 fois plus élevée que celle observée dans les autres études portant sur le  tofacitinib.

Il convient de rappeler l’importance de respecter la posologie de l’AMM du tofacitinib dans l’indication de la polyarthrite à savoir : 5 mg x 2/j.

Les patients recevant un traitement par tofacitinib, quelle que soit l’indication, doivent être surveillés pour déceler les signes et les symptômes d’embolie pulmonaire. Ils doivent être informés de consulter immédiatement un médecin s’ils présentent de tels signes.

Informations pour les patients

Les patients recevant du tofacitinib ne doivent pas arrêter ou modifier le dosage de leur traitement sans en avoir parlé à leur médecin.

Les patients doivent immédiatement consulter un médecin s’ils présentent des symptômes d’embolie pulmonaire, ou d’autres symptômes tels que :

- essoufflement soudain ou difficulté à respirer,

- douleur à la poitrine ou au dos,

- toux sanglante,

- transpiration excessive,

- peau moite ou bleuâtre.

En savoir plus

Revenir

Ajouter un commentaire

Cet espace vous permet de nous adresser un commentaire sur le contenu de cette page d’information.
Merci de ne pas utiliser cet espace pour déclarer un effet indésirable ou poser une question. Pour cela, des formulaires sécurisés sont dédiés : déclarer un effet indésirable ou poser une question.