Cholécystectomie et médicaments opioïdes

La cholécystectomie est l’intervention chirurgicale qui consiste à retirer la vésicule biliaire. Elle peut être proposée en cas de calcul dans la vésicule biliaire. Elle devient nécessaire lorsque le calcul obstrue le cholédoque. Le cholédoque est le canal qui permet le transport de la bile de la vésicule biliaire jusqu’à l’intestin grêle. A la partie terminale de ce cholédoque, se situe un muscle annulaire, appelé sphincter d’Oddi. Ce sphincter permet de réguler le flux de sécrétions biliaires et pancréatiques dans l’intestin grêle.

tl_files/editeur/Breves/Images/Commun/2018/Schema Voies biliaires.PNG

Schéma de la localisation anatomique du sphincter d’Oddi

Après une cholécystectomie, environ 1,5% des patients peuvent présenter un dysfonctionnement du sphincter d’Oddi1. Ce dysfonctionnement peut entrainer des douleurs abdominales, une perturbation du bilan hépatique ou pancréatique et une dilatation du cholédoque. Or, la prise de médicaments de la famille des opiacés (codéine, morphine, fentanyl,…) vient majorer ce risque de dysfonctionnement du sphincter d’Oddi.

En effet, les médicaments opioïdes agissent sur le sphincter en entrainant des spasmes1. La vésicule ayant été retirée, une augmentation soudaine de la pression biliaire dans le cholédoque peut survenir2. La conséquence immédiate est la survenue de douleurs abdominales apparaissant par crises.

Pour rappel, les principes actifs opioïdes, et particulièrement la codéine, entrent dans la composition de nombreuses spécialités pharmaceutiques indiquées dans les traitements de la douleur et de la toux et se présentent sous forme de comprimé ou de sirop. Ils sont parfois associés à d’autres principes actifs non opioïdes tels que le paracétamol et l’ibuprofène.

Depuis juillet 2017, ces médicaments opioïdes sont disponibles uniquement sur ordonnance (cf. l’alerte « La Codéine ainsi que 3 autres dérivés opiacés désormais uniquement disponibles sur ordonnance »).

En cas d’utilisation de médicaments opioïdes chez des patients qui ont bénéficié d’une cholécystectomie,  il convient d’être attentif à l’apparition de douleurs abdominales dans les heures suivant son utilisation.

Si de telles douleurs surviennent, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre médecin.

Références : 

  1. Afghani E, Lo SK, Covington PS, Cash BD and Pandol SJ (2017). Sphincter of Oddi Function and Risk Factors for Dysfunction. Front. Nutr. 4:1.
  2. Druart-Blazy A, Pariente A, Berthelemy P and Arotçarena R. The underestimated role of opiates in patients with suspected sphincter of Oddi dysfunction after cholecystectomy. Gastroenterol Clin Biol 2005;29:1220-1223

Revenir

Ajouter un commentaire

Cet espace vous permet de nous adresser un commentaire sur le contenu de cette page d’information.
Merci de ne pas utiliser cet espace pour déclarer un effet indésirable ou poser une question. Pour cela, des formulaires sécurisés sont dédiés : déclarer un effet indésirable ou poser une question.