Alertes

Risque pour la santé des achats de médicaments sur internet sur des sites non autorisés

Publié le

Il y a 7 ans, 1,2 million de sachets d’aspirine de contrefaçon ont été saisis par la direction des opérations douanières du Havre. La même année, ce sont un million de faux comprimés d’un antidépresseur qui ont été saisis par la douane suisse1.

Commercialisés sur internet, les médicaments falsifiés ou contrefaits sont plus difficiles à intercepter. Ces produits imitent intentionnellement des médicaments autorisés. Leur fabrication échappe à tout contrôle et leur composition ne présente aucune garantie sur la présence qualitative et quantitative de principe actif, mais également sur l’absence de contaminants ou de produits toxiques. Leur qualité et leur sécurité sont donc incertaines. Au mieux, ils sont peu ou pas efficaces, au pire, ils peuvent être dangereux pour la santé.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les médicaments falsifiés ou contrefaits se retrouve partout dans le monde et touchent aussi bien les médicaments princeps que les génériques2.

En France, pour sécuriser la commercialisation de médicaments, la vente de produits de santé sur internet est strictement réglementée. Depuis 2007, seuls les pharmaciens titulaires d’officine sont autorisés à mettre des médicaments en vente via leurs sites internet3. Ces sites doivent impérativement être adossés à leurs officines.

De plus, seuls les médicaments non soumis à prescription obligatoire peuvent y être proposés. Ces sites sont régulièrement contrôlés par les autorités de santé et sont les seuls garants de la qualité et de la sécurité des produits.

Un logo affiché sur chaque page du site ayant trait au commerce en ligne de médicaments permet de vérifier que le site est autorisé pour cette activité.
L’Ordre national des pharmaciens tient à jour la liste des pharmacies autorisées4.

 

 

En conclusion, il ne faut jamais acheter de produits à visée thérapeutique sur des sites non autorisés, au risque de mettre en danger sa santé.

 

Références :

1 : http://www.douane.gouv.fr/articles/a11957-le-havre-saisie-record-de-2-4-millions-de-medicaments-de-contrefacon

2 : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/substandard-and-falsified-medical-products

3 : Ordonnance du 19 décembre 2012

4 : Liste des sites autorisés pour la vente en ligne de médicaments

 

En savoir plus :

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/medicaments/le-bon-usage-des-medicaments/article/vente-en-ligne-de-medicaments

http://www.ordre.pharmacien.fr/Les-patients/Vente-de-medicaments-sur-Internet-en-France

https://www.ansm.sante.fr/Activites/Vente-en-ligne-de-medicaments/Vente-en-ligne-de-medicaments/(offset)/0

 

Retour

Les alertes

Quizz

  • L'acétate de chlormadinone (Luteran et génériques) et l'acétate de nomégestrol (Lutényl et génériques)

    • sont des progestatifs
    • entrainent un sur-risque de méningiome qui est dose et durée du traitement dépendant
    • sont indiqués comme contraceptifs
    • nécessitent la réalisation d’une IRM à partir de 5 ans de traitement chez les femmes âgées de plus de 35 ans
    • Vrai ! Faux !

      L'acétate de chlormadinone (Luteran et génériques) et l'acétate de nomégestrol (Lutényl et génériques) sont des progestatifs utilisés dans la prise en charge de la ménopause, des troubles menstruels et de l’endométriose.

      Les femmes traitées par acétate de nomégestrol plus de 6 mois sont exposées à un risque multiplié par 3,3, puis par 12,5 à partir d’une dose cumulée correspondant à 5 ans de traitement.
      Pour les femmes traitées par acétate de chlormadinone, après 6 mois, le risque est multiplié par 3,4, puis par 7 à partir d’une dose cumulée correspondant à 3,5 ans d’utilisation.

  • Le traitement hormonal de la ménopause

    • Doit être réévalué tous les ans
    • Expose à un risque de thromboses veineuses et/ou artérielles
    • Doit être instauré avant l'arrêt complet des règles
    • Expose à un risque de cancer du sein et/ou de l'utérus
    • Vrai ! Faux !

      Le traitement hormonal de la ménopause ne doit pas être instauré avant l’arrêt complet des règles

  • La tuberculose

    • est une maladie virale
    • est toujours contagieuse
    • repose en cas de tuberculose maladie sur la prise quotidienne de plusieurs antibiotiques
    • nécessite d'hospitaliser en chambre individuelle la personne an cas de tuberculose maladie
    • Vrai ! Faux !

      La tuberculose est une maladie due à une mycobactérie, le Mycobacterium tuberculosis, aussi appelé le bacille de Koch, ou due plus rarement au Mycobacterium bovis ou africanum. Elle n'est donc pas due à une maladie virale.

      Elle se transmet par voie aérienne à partir d’aérosol de gouttelettes émises lors d’une toux par une personne contagieuse. Aussi, elle n'est pas toujours contagieuse.

      Le plus souvent, dans 90 % des cas, la tuberculose reste « latente », c’est-à-dire que la bactérie est présente dans le corps mais la personne infectée ne présente pas de symptômes et n’est pas contagieuse. Elle n'est donc pas toujours contagieuse.

      Pour 10 % des personnes, la tuberculose évolue et devient « active » ; les symptômes apparaissent, et la personne peut devenir contagieuse. Elle développe alors une « tuberculose maladie ».

      Le traitement de la tuberculose repose sur la prise de plusieurs antibiotiques.

      • En cas d’infection tuberculeuse latente, le traitement consiste en la prise quotidienne d’isoniazide pendant 9 mois ou à l’association rifampicine et isoniazide pendant 3 mois.
      • En cas de diagnostic de tuberculose maladie, l’hospitalisation en chambre individuelle est nécessaire. Un traitement associant la prise quotidienne de 4 antibiotiques pendant 2 mois (généralement isoniazide (INH), rifampicine, pyrazinamide et éthambutol), puis 2 antibiotiques pendant 4 mois (isionazide (INH) et rifampicine) est habituellement prescrit.
  • Qu'est-ce que la pharmacovigilance ?

    • ​Ensemble des activités permettant la surveillance des pharmacies
    • ​Ensemble des activités permettant la surveillance des effets indésirables médicamenteux
    • ​Ensemble des activités permettant la recherche de nouveaux médicaments
    • Vrai ! Faux !

      La pharmacovigilance est l'activité consistant à enregistrer et évaluer les effets secondaires résultant de l'utilisation des médicaments.

  • Vous avez pris un médicament et vous présentez une manifestation anormale comme par exemple une réaction cutanée. Pensez-vous qu’il peut s’agir d’un effet indésirable ?

    • Oui
    • Non
    • Vrai ! Faux !